Elles se donnent le droit de rêver

 In Féminines

Le week-end dernier, les Atlantics se rendaient à Tourcoing (59) pour y disputer les 5ème et 6ème journées du championnat de France féminin.

Les rouges pouvaient compter pour l’occasion sur le retour au jeu de Barbora SKOPKOVA mais devaient déplorer l’absence sur blessure de leur dernier rempart, Mélissa MARE. Pour suppléer celle qui a été élue meilleure gardienne du championnat la saison passée, c’est la capitaine Anne CATRICE qui avait la lourde tâche de faire de son mieux devant le filet.

Wild West Women 1 – 10 Atlantics (0-1 / 0-6 / 1-3)

Pour leur premier match du week-end, les rouges débutaient très timidement avec un jeu amorphe et stérile. Les Wild West Women vaillantes défendait avec abnégation et ne concédaient qu’un seul but lors des 20 premières minutes.

Secouées au vestiaire par leur entraîneur, les Atlantics montraient lors du second tiers un visage beaucoup plus digne de la première place du classement. Avec un jeu rapide et précis, les rouges faisaient exploser la défense adverse sous l’impulsion d’une Auréa FORGET en grande forme.

Lors des 20 dernières minutes, les Wild West Women regroupées à 5 juste devant leur cage limitaient la casse et parvenaient même à sauver l’honneur sur une de leurs rares occasions. La partie se terminait avec un score sans appel de 10 buts à 1. Le réveil au second tiers a été salvateur mais il faut quand même noter la grande solidarité et le courage des adversaires qui progressent à chaque journée.

Buts pour les Atlantics : Auréa FORGET, Marion BACHELET (Auréa FORGET), Barbora SKOPKOVA (Caroline KALLA), Anne PALOUME (Lucie LIVERSAIN), Auréa FORGET, Anne PALOUME (Lucie LIVERSAIN), Carolie KALLA, Auréa FORGET (Anne PALOUME), Auréa FORGET (Caroline KALLA), Auréa FORGET (Barbora SKOPKOVA)

Tirs cadrés : 3 pour les Wild West Women / 37 pour les Atlantics

% d’arrêts : 72,97 % pour les Wild West Women / 66,66 % pour les Atlantics

Minutes de pénalité : 0 pour les Wild West Women / 0 pour les Atlantics

Atlantics 3 – 3 Lady’Storm (2-1 / 0-1 / 1-1)

Pour leur second match du week-end, les Atlantics affrontaient les championnes de France en titre. Au match aller, une incroyable série avait été brisée par la victoire des rouges. Il y avait donc de la revanche dans l’air. Au cours d’un premier tiers équilibré, les coéquipières d’Auréa FORGET, aussi tranchante que la veille, regagnaient les vestiaires avec un score de 2 buts à 1 en leur faveur.

Dans le second tiers, créatives offensivement mais fébriles défensivement, les Atlantics permettaient aux Lady’Storm d’égaliser devant leurs supporters survoltés. Par la suite, l’équilibre dans le jeu était toujours notable mais le tableau d’affichage restait figé malgré des occasions de chaque côté.

Dans la dernière période, les joueuses de l’Est passaient devant pour la première fois du match. Cet événement ne perturbait pas outre mesure les rouges qui après un ajustement tactique parvenaient à égaliser. L’égalisation était méritée avec une maitrise de la balle supérieure pour les Atlantics dans ce dernier tiers. Le match se concluait sur le score de 3-3 au terme d’une partie intense et équilibrée.

Buts pour les Atlantics : Auréa FORGET, Hélène DEGROND (Auréa FORGET), Hélène DEGROND (Lucie LIVERSAIN)

Tirs cadrés : 12 pour les Atlantics / 8 pour les Lady’Storm

% d’arrêts : 62,50 % pour les Atlantics / 75,00 % pour les Lady’Storm

Minutes de pénalité : 0 pour les Atlantics / 2 pour les Lady’Storm

Alors qu’elles abordaient le week-end diminuées par l’absence de leur gardienne, les rouges ont montré une nouvelle fois une grosse cohésion et ont ardemment défendu leur but, comme d’habitude. A la sortie de ces deux matchs, le bilan comptable est exceptionnel. En 6 journées, les joueuses de Maxime DOUVILLE comptent 5 victoires et 1 match nul. Lors du prochain week-end à Paris les 11 et 12 avril, les Atlantics seront exemptes mais les résultats seront suivis de près. En effet, à l’aube de la saison, l’objectif était de faire aussi bien que la saison passée et il s’avère que désormais les rouges peuvent se permettre de rêver de quelque chose de grand grâce à leurs performances. Les deux dernières journées du championnat auront lieu à Lyon les 9 et 10 mai.

Recent Posts